Kennedy et moi / Jean-Paul DUBOIS

«Ou comment échapper à une déprime que vous traînez depuis des années sans plus vous sentir concerné par vos proches ni par votre travail d’écrivain » 

« Hier, j’ai acheté un revolver »
Avec le passage récurrent de la 1ère à la 3ème personne, Jean-Paul Dubois nous emmène au plus intime des réflexions de Samuel Polaris, devenu étranger à sa propre vie, détaché de ses trois enfants et de leur bulle inaccessible.
On ne peut imaginer acteur plus convaincant que Pierre Bacri pour incarner ce scrogneugneu viscéralement dégoûté de ce qui l’entoure et de lui-même. Il ira jusqu’à mordre le dentiste célèbre qui a massacré sa mâchoire… et peut-être le sentiment d’une dignité à reconquérir l’a-t-il gagné à ce moment-là.
Il y a de l’autobiographie affleurant chez cet écrivain, du « parler-vrai », de authenticité dans l’analyse de l’évolution de nos rapports en société.
A la lecture de ses livres, une complicité s’installe entre l’auteur et son lecteur dans la mise en cause des parvenus, des hypocrites, tous ces mauvais acteurs de la « contre-vie » contemporaine.

Impression de Danielle De Neve.

Ce titre est-il disponible à la bibliothèque ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :