Mon utopie / Albert JACQUARD

Albert propose de réfléchir à son utopie qui serait d’avoir du logement pour tous ainsi que des soins et du travail en prenant soin de tenir compte de tous les individus de la planète ainsi que des ressources naturelles que notre terre nous a donné.

Il ne s’agit pas de refuser l’autorité du pouvoir mais d’intervenir au quotidien dans le difficile équilibre entre le désordre et l’excès de l’ordre. Une utopie peut être néfaste mais elle peut aussi être le moteur des « pourquoi pas ». Même lorsqu’elle évoque un avenir insolite et lointain, elle doit décrire le chemin qui permet de l’atteindre; son point de départ ne peut donc être qu’un regard lucide sur la réalité telle qu’elle est perçue aujourd’hui.

« La paix entre les humains ne dépend que d’eux, elle est possible mais elle n’est nullement certaine, le pire lui aussi est possible. Entre le pessimisme désespéré et l’optimisme satisfait, la seule attitude raisonnable est le volontarisme. A nous d’agir pour que tous les humains combattent ensemble leurs ennemis communs : la maladie, l’égoïsme, la faim, la misère, le mépris ; pour qu’ils acceptent enfin l’évidence : chacun peut trouver sa source chez les autres, tous les autres. »

Je termine par ces mots qui mènent à la réflexion.

A lire et faire passer.

Impressions d’ Anne Vanden Eede

Ce titre est-il disponible à la bibliothèque ?

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :