Absences d’ Alice La PLANTE

Jennifer White, orthopédiste réputée, atteinte de la maladie d’Alzheimer ; a-t-elle assassiné son amie Amanda O’ Toole ?

L’auteure embarque le lecteur à bord d’un esprit à la dérive et l’invite à se faire une opinion : les moments de lucidité de Jennifer, son journal, ses relations avec ses proches éclairent les évènements.

Plusieurs pistes s’avèrent plausibles.

La progression de l’errance et des absences de Jennifer à elle-même transcendent ce thriller ainsi que le spécifie « The New York Times. »

Impression de Marie-Rose Vanhorick.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :