Une simple affaire de Famille de Rohinton MISTRY

La littérature "indienne", même écrite en anglais (du Canada! ),dégage un parfum particulier, par l’évocation de moeurs familiales qui nous semblent exotiques, en particulier en ce qui concerne le rôle de la femme.

Si Roxana apparaît comme la bonne épouse, fille dévouée et mère attentive, l’analyse la transcende: elle se révèle comme le pivot de cette histoire racontée par son fils cadet.

La religion vient s’immiscer dans la relation entre le père et ses fils, entre le mari et la femme, l’importance de la filiation "parsie" symbolise l’impact de l’appartenance à une communauté dans la société indienne hyper catégorisée où les castes jouent un rôle majeur.

Au-delà d’une saga familiale, c’est d’un tableau sociologique qu’il s’agit ici, les personnages évoluent dans un microcosme limité à la surface d’un appartement trop exigu mais sous l’emprise des valeurs dictées par le regard extérieur.

Un livre attachant,décalé par rapport à notre société occidentale, riche de sentiments qui nous semblent un peu frustres, parfois, un peu anachroniques à l’aune de notre conception de la société, de la famille et c’est aussi ce qui en fait l’intérêt …et le charme!

Impression de Danielle De Neve.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :