Automobile Club d’Egypte d’ Aala El Aswany

Morgue, mépris des classes égyptiennes dominantes, à la botte des Anglais, dignité bafouée des employés originaires de Haute-Egypte traités comme des animaux, battus au moindre prétexte par l’éminence grise du roi et ses sbires, l’atmosphère est pesante et le lecteur sent monter une révolte brisée dans l’oeuf à l’aube de la seconde guerre mondiale.

Les rapports de force mettent en péril toute velléité de rebellion dans cette société inégalitaire où domine la peur.

L"automobile Club" joue ici le rôle d’une métaphore concentrant les paramètres de cette domination implacable des nantis écrasant la moindre tentative d’accession aux droits sociaux les plus élémentaires.

Le lecteur prend fait et cause pour les victimes attachantes dont il partage les péripéties d’un quotidien âpre mais haut en couleurs.

Dépaysement garanti!

Impression de Danielle De Neve

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :