L’étranger de Saint-Cernin de Sylvie ANNE

Le petit village de Saint-Cernin, en Corrèze (1930) était paisible jusqu’à l’arrivée d’un étranger : Lucien Vitrolles. La veuve Léonie Lafage tient l’unique café de la place. Elle a deux filles : l’aînée ,Jeanne est institutrice et la plus jeune ,Flora est rebelle et insatisfaite .Elle entretient des rapports houleux avec sa mère qui ne songe qu’à la marier de force .Lucien Vitrolles ouvre un café –restaurant et devient peu à peu l’une des personnalités influentes du village. Jusqu’au soir où son établissement prend feu…

Histoire touchante dans laquelle on évolue aux côtés de Flora qui est très attachante et qui est de plus en plus la cible de sa mère.

Impression de Chantal Denis

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :