Troisièmes noces de Tom LANOYE

 

Du Tom Lanoye pur jus, incisif, osé dans ses descriptions sans fioritures d’une vie sexuelle libérée de tout tabou, tendre aussi quand il évoque la fragilité des sentiments…
Dans ce récit mené à la première personne, Tom Lanoye réussit à rendre sympathique un homme malade, plus ou moins raté du monde du cinéma, fauché et qui accepte un » mariage blanc avec une noire »à la mort de son compagnon fantasque et « grand seigneur »
L’ironie qui affleure tout au long du roman n’empêche pas l’évocation de sentiments tels que le questionnement sur une société égoïste à deux vitesses, la solitude et ses dérives sentimentales, les dégradations dues à la maladie et à la vieillesse, les relations familiales, les conceptions inhérentes aux traditions africaines…
Un roman riche d’humanité sous une impudeur de surface, dans la traduction remarquable d’Alain van Crugten.

Impressions de Danielle De Neve

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :