Archives de Catégorie: Littérature allemande

L’ami retrouvé de Fred UHLMAN


Fred Uhlman (1901-1985)
Titre original: «Réunion», traduit de l’anglais par Léo Lack

1932. Hans Schwarz, jeune homme de seize ans, fréquente un lycée à Stuttgart. Le père de Hans est médecin, d’origine juive. Hans n’a pas d’amis au lycée.
Un jour, le lycée accueille un nouvel élève. Conrad Graf von Hohenfels appartient à une famille prestigieuse d’Allemagne. Hans devient son ami. Mais la mère de Conrad hait les juifs et Conrad doit cacher son amitié pour Hans tandis que la montée du nazisme en Allemagne s’accentue. Devant la gravité de la situation, son père décide de l’envoyer en Amérique afin d’y poursuivre ses études.
Trente années s’écoulent. Hans est devenu un avocat prospère. Un jour, il reçoit une demande de contribution de son ancien lycée accompagnée d’une liste des élèves, morts pendant la guerre. À la lettre H, Hans retrouve le nom de Conrad…. Un livre bouleversant. À lire !
Impression de Christian Vds

Publicités

Blanche-Neige doit mourir de Nele NEUHAUS

.
Je cite une partie du résumé qui se trouve au verso du livre « Nele Neuhaus construit une intrigue millimétrée …Elle démonte magistralement les mécanismes d’une erreur judiciaire. »
Effectivement, au début du roman, Tobias Sartorius sort de prison après avoir purgé dix ans de réclusion pour des faits qu’il ne se souvient pas d’avoir commis, en l’occurrence d’être coupable de deux disparitions de jeunes filles.
Il revient dans son village natal et une nouvelle disparition réactive l’enquête. L’auteur arrive à maintenir l’attention du lecteur au cours de 500 pages qui démontent grâce à l’obstination d’une enquêtrice la chape des non-dits et des intrigues qui étouffent le village.

impression de Marie-Rose Vanhorick.

Le cri du petit chaperon rouge / Beate Teresa HANIKA

Un livre troublant sur l’agression sexuelle.

Malvina est une jeune fille comme les autres. Elle fait les 400 coups avec sa meilleure amie, Lizzy. Sa grand-mère décède, laissant ainsi son grand-père seul. La mère de Malvina souffre de migraines chroniques et s’enferme dans sa chambre toute la journée. Son frère habite loin, sa sœur estime que ce problème ne la concerne pas. C’est sous les ordres de son père que Malvina devra donc rendre visite à son grand-père tous les jours pour lui apporter des provisions et du réconfort Or, depuis plusieurs années, pour d’obscures raisons, elle refusait de se rendre chez le vieil homme sans sa meilleure amie Lizzy. Puisque Lizzy est partie à la montagne, Malvina restera seule avec son lourd secret. En effet, son grand-père l’aime d’un peu trop près …

On se surprend, au gré de la lecture, à ressentir l’angoisse du personnage principal. On s’insurge devant l’indifférence de certains membres de sa famille et on s’attriste du sort de Malvina. Bref, l’auteur réussit à nous faire passer par une large gamme d’émotions. Un livre à mettre entre toutes les mains, des adultes comme des adolescent(e)s.

Impressions de Patricia LAFONT

Ce livre est-il disponible à la bibliothèque ?