Archives de Catégorie: Littérature américaine

Un homme, un vrai de Tom WOLFE

Des portraits comme on les aime!
D’une part, Charlie Crocker, un Américain du Sud, viril, plein de fric, ancienne vedette de foot, à qui un genou douloureux rappelle les exploits passés, affublé d’une femme qui a l’âge d’être sa fille et des exigences financières en accord avec les moyens démesurés de ce magnat de l’immobilier, d’autre part, Conrad, qui travaille dans l’entreprise de surgelés appartenant au précédent, soulevant des kilos de marchandises dans des conditions dignes des travailleurs de la mine…et puis…la menace de faillite qui va hanter les nuits du magnat…et puis…les possibilités de désordre public dans cette ville d’Atlanta où la menace de révolte raciale est permanente…
Un grand roman, foisonnant, riche en rebondissements, digne de l’auteur du « Bucher des Vanités », capable de rendre attachant le pire des arrivistes !
Un livre qu’on ne lâche pas, même si on soupçonne la trame jusqu’à un certain point, bref, un bonheur de lecture!
Impressions de Danielle De Neve

UN PIED AU PARADIS de Ron RASH

(traduit de l’américain par Isabelle Reinharez)

« Un mensonge finira toujours par te rattraper »

Quatre personnages plus un. Quatre témoignages : le shérif, un fermier, sa jolie femme et leur fils à la suite d’un meurtre présumé car le corps de la victime n’a pas été retrouvé !

Une « belle ! » histoire, racontée avec simplicité. Elle débute dans les années cinquante et se situe dans l’Amérique profonde de la Caroline du Nord.

IMPRESSION DE Christian Vds

SAUVAGE de Jamay Bradbury

Tracy a 17 ans. Elle vit en Alaska avec son père et son frère au milieu d’une nature sauvage.

Elle va régulièrement relever les pièges qu’elle a placés dans les forêts avoisinantes et se plaît à parcourir de longues distances avec ses chiens de traineau.

Jusqu’au jour ou elle se fait agresser par un homme.

Elle perd connaissance et à son réveil, elle retrouve son couteau plein de sang. Elle est persuadée qu’elle a blessé à mort son agresseur.

Elle ne l’avouera pas à son père et ce lourd secret va bouleverser sa vie.

Tracy prend conscience également de ses facultés hors du commun qui lui ont été transmises par sa mère, décédée.

Un gros coup de coeur, tant au niveau de l’écriture que de la trame du roman. Emotions très fortes tout au long de la lecture, de la première ligne jusqu’à la dernière, avec un dénouement incroyable.

« Une histoire singulière et inquiétante. Pensez Soeurs Brontë et Stephen King » (John Irving)

IMPRESSION DE Patricia LAFONT