Archives de Catégorie: Littérature américaine

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne HAYES – Lorette NYHAN

 

Entre Iowa et Massachusetts de 1943 à 1946.

Deux femmes, Glory et Rita, toutes deux épouses de soldats pendant la seconde guerre mondiale, vont s’échanger des lettres afin de lutter contre la peur et la solitude. Bien que vivant à des centaines de kilomètres l’une de l’autre aux Etats- Unis, elles vont apprendre à se découvrir et une véritable amitié va se tisser.

Glory, 23 ans, est une jeune mariée, déjà maman d’un petit garçon et enceinte d’un deuxième bébé.

Rita, 41 ans, vit seule depuis que son mari et son fils se sont tous les deux engagés.

D’abord pudiques et timides, leurs lettres vont devenir une source de joie et une vraie bouée de sauvetage pour ces deux femmes rongées par l’angoisse.

Recettes pour lutter contre la morosité, conseils de jardinage, échange de confidences, de potins de voisinage et de secrets plus intimes, Glory et Rita vont partager une intense complicité épistolaire. Et découvrir que, même dans les temps les plus difficiles, le bonheur trouve toujours un chemin.

Ce roman a été écrit à quatre mains. Les deux auteurs se sont rencontrées sur le blog de Loretta Nyhan et ont fait le pari fou de co écrire une oeuvre sans jamais se rencontrer, jusqu’à la publication.

Impression de Patricia LAFONT

Publicités

Perfidia de James ELLROY


(traduction de l’anglais des Etats-Unis : Jean-Paul Gratias)

Magouilles, rackets, extorsions, racismes, eugénisme, potins mondains, religion, … sur fond d’entrée en guerre des E-U après l’attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941.
Nous suivons, pendant 3 semaines, le parcours d’individus tels que Dudley « Duster » Smith, un sergent du LAPD gangster/tueur/tombeur à ses heures, William Parker, officier de police alcoolique qui rêve de prendre la succession à la tête du LAPD de « Appelez-moi Jack », Ashida Hideo, profondément Américain mais Japonais d’origine, de la police scientifique, et Kay Lake, l’un des personnages que l’on retrouve dans le « Dahlia Noir » (livre élu meilleur polar du 20ème siècle) qui entretient des relations compliquées avec un flic ambigu : Lee Blanchard.
On y côtoie Bette Davis, Joe et Jack Kennedy, Edgard Hoover, Madame F.D. Roosevelt, etc.
Polar « historique » passionnant mais fait plus de 800 pages

impression de Christian Vds

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur / Va et poste une sentinelle de Harper LEE

Lecture jubilatoire de ces deux romans parus à 50 ans d’intervalle mais écrits dans le même style.

Ils sont tous deux racontés par Scout, la fille de la famille Finch, installée en Alabama, mais le premier se situe dans les années 30 et Scout à 8 ans et le deuxième, 30 après avec les mêmes personnages (quoique certains soient plus développés dans le deuxième roman).

Découverte d’un monde complexe par les yeux d’une enfant dans le premier et

affrontement avec la réalité vue par une enfant devenue adulte. Magnifique !

Impression de Benoit CRUTZEN