Archives de Catégorie: Littérature chilienne

L’île sous la mer / Isabel ALLENDE

Petite fille , Zarité commence très jeune à travailler dans la plantation de cannes à sucre de Toulouse Valmorin : un Français venu à Saint-Domingue contre sa volonté en 1770 mais contraint d’y rester pour gérer les biens hérités de son père.

Zarité n’a que 11 ans lorsque son maître abuse d’elle pour la 1ère fois et instaure une relation qui donnera vie à 2 enfants : un garçon qui sera arraché à sa mère dès la naissance et Rosette qui demeure avec sa mère car elle sera une compagne de jeu pour l’enfant légitime du maître.

Zarité a un profond désir de liberté surtout après avoir découvert le sort insupportable réservé aux esclaves corvéables à merci sous un soleil de plomb et traités avec violence. Bien que sous la protection de son maître Toulouse Valmorin , elle ne renoncera pas à ses rêves d’émancipation.

L’auteure nous retrace un magnifique portait de femme, une histoire d’amour et fresque historique qui entraîne le lecteur de Saint-Domingue à la Louisiane, des plantations aux maisons de jeux de la Nouvelle-Orléans .

Isabel Allende ( née en 1942) est contrainte de fuir la dictature de Pinochet après le coup d’état de 1973 contre son oncle Salvador Allende. Depuis le retrait de Pinochet, elle rentre régulièrement au Chili mais vit en Californie.

Impression de Chantal Denis.
Ce titre est-il disponible à la bibliothèque ?

Publicités

Ma femme de ta vie / Carla GUELFENBEIN

L’auteur nous entraîne entre l’Angleterre et le Chili, sur fond de libération de mœurs et de guerre civile, à la recherche des clés qui unit ses héros.
Ce livre traverse les époques et oppose avec justesse l’ivresse insouciante de la jeunesse à la résignation courageuse de l’âge adulte.
Un ouvrage d’une grande délicatesse, qui nous livre avec pudeur l’essence d’une grande et belle histoire d’amour.

En 1986,Théo et Antonio suivent des cours de sciences politiques et engagent des discussions passionnées dans les bars de Soho. Antonio a tissé le premier des liens d’amitié avec Clara, une exilée chilienne. Dès que Théo aperçoit Clara, il en tombe infiniment amoureux mais entre eux se dresse l’ombre d’Antonio : le meilleur ami qui les sépare.

L’auteur dresse le portrait de trois êtres humains mués par des sentiments qui les dépassent, ambigus, puissants, et enchevêtrés dans des convictions et des valeurs qui les entravent plutôt que de les porter. Entre désir et rivalité, elle les propulse dans une danse infernale qui les mènera au déchirement mais les gardera pourtant inextricablement liés.

Dès les premières lignes, Carla Guelfenbein nous annonce l’issue tragique, sans doute pour ne pas encombrer les esprits d’interrogations quant au dénouement qui n’aurait pas pu être autre.
Réflexion sur la trahison et plus largement l’épreuve de la maturité.

Impressions de Chantal Denis. 

Ce titre est-il disponible à la bibliothèque ?