Archives de Catégorie: Littérature japonaise

BIRTHDAY GIRL d’Haruki Murakami

( traduit du japonais par Hélène Morita)

La serveuse n’aurait même pas dû travailler ce soir-là. C’était son anniversaire. Il pleuvait à verse. Le directeur du restaurant était malade. Alors c’est elle, qui entrait dans ses 20 ans, qui est allé porter son repas au propriétaire du restaurant, un vieil homme que personne n’a jamais vu ; il lui propose de faire un vœu !

Hauruki Murakami nous livre une nouvelle hypnotique, onirique, fabuleuse, mélancolique et douce-amère ancrée dans le quotidien. Soixante pages et quelques illustrations à lire sans attendre.

IMPRESSION DE C. Vds

Publicités

LA GUERRE DES JOURS LOINTAINS d’ Akira Yoshimura

(traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayole)

15 août 1945, la défaite du Japon est consommée.
Au quartier général, ordre est donné par l’état-major d’abattre les derniers américains prisonniers. L’officier Takuya Kiyohara, révolté par les bombardements américains, se porte volontaire pour l’exécution. Quelques semaines plus tard, il est recherché pour crime de guerre. Une longue fuite commence, une errance fantomatique, hallucinée, au cours de laquelle il tente de se fondre dans l’anonymat de la population civile d’un pays occupé, anéanti et humilié par les vainqueurs.

Ce roman pose la question des crimes de guerre toujours d’actualité. Akira Yoshimura explore le devenir d’un homme simple confronté à une situation qui le brise en même temps qu’elle le conduit vers une forme de rédemption.

IMPRESSION DE C. Vds

Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil / Haruki MURAKAMI

Hajime a été amoureux d’une petite fille – Shimamoto-san – qu’il a perdu de vue lorsqu’elle avait douze ans. Une trentaine d’année plus tard – marié et amoureux de sa femme, père de deux enfants, propriétaires de deux bars jazz-club de standing, d’une belle voiture, d’un bel appartement et d’une deuxième résidence : tout lui a réussi – il rencontre par hasard Shimamoto-san dont il est resté profondément amoureux. Et sa vie bascule.

Un véritable « coup de cœur ». Murakami : son univers, son ton décalé, son humour, son raffinement, son érotisme, sa nostalgie et son écriture facilement accessible.

Une réflexion sur la réussite, sur le sens de la vie, sur le mal qu’on fait à ceux que l’on aime, sur la culpabilité. « Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil »: un bijou à lire absolument.

Impression de Christian Vanderstraeten

Ce titre est-il disponible à la bibliothèque ?