La parole du muet de Galandon

BD (2 tomes)

France, 1923. Célestin Noirt est un fils de notaire complètement rabroué par ses parents. Un jour, il décide de partir pour Paris et d’aller vivre son rêve : faire du cinéma. Sauf que ce n’est pas si facile d’entrer dans ce petit monde et de s’y faire une place. Il commence donc comme assistant décorateur sur un tournage. Mais lorsqu’il retrouve en chair et en os une comédienne extraordinaire qu’il admire, il décide de tenter le tout pour le tout et de réaliser son film, quitte à être au bord de la légalité…

Un beau récit, dont on anticipe peut-être un peu les mécanismes et la fin, mais plaisant malgré tout. Le dessin nous replonge dans l’univers du cinéma muet, avec des nuances sépia quand il s’agit des images de film.

IMPRESSION DE: G. Wallon

Publicités

Manuel de la jungle de Nicoby & Joub

Lors d’un festival de BD en Guyane, Nicoby et Joub font la connaissance d’Olivier et Jérôme, amoureux et explorateurs de la forêt amazonienne. Les deux auteurs décident de les suivre et de partir à la découverte de cette forêt qui fait tellement peur aux deux Européens citadins qu’ils sont.

Ils nous livrent leur expérience avec humour, mais sans masquer les passages plus durs : le trafic d’or dans une zone supposément protégée, qui fait de nombreuses victimes, animales et humaines. Un récit, riche, complexe, qui nous ouvre les yeux sur une réalité d’aujourd’hui qui reste méconnue.

IMPRESSION DE : G. Wallon

Jamais je n’aurai 20 ans de J. Martin

L’auteur nous livre l’histoire de ses grands-parents, Espagnols tout juste sortis de l’adolescence en 1936, lors des premiers bouleversements politiques. Isabel et Jaime sont membres du syndicat anarchiste, et se voient forcés de fuir et se cacher à l’arrivée de Franco. Ils mèneront une vie de résistante et de débrouille, et seront témoins de bien des tragédies qui leur auront volé leur innocence et leur jeunesse.

Très touchant et édifiant sur le sort des Espagnols durant le franquisme, ce récit nous plonge dans une page sombre de l’histoire à travers la vie quotidienne de ces deux « héros ordinaires ».

IMPRESSION DE G. Wallon