TIENS FERME TA COURONNE de Yannick Haenel

Un ami de notre comité des lecteurs m’a dit à propos de ce livre que l’auteur l’avait écrit « sous influence ». Je ne serais pas loin de penser comme lui.

Le « héros » qui a écrit un scénario sur Herman Melville, rencontre – le rencontre-t-il vraiment ? – Michael Cimino pour lequel il a une profonde admiration, notamment pour son film maudit : « Heaven’s gate », mais aussi pour Coppola et « Apocalypse Now ». Haenel nous fait là une critique fabuleuse de ces deux films (que je qualifie de chef d’œuvres et que je m’empresserai d’aller revoir pour la nième fois). Il rencontre également Isabelle Hupert (oui ?) et d’autres protagonistes dans des situations souvent rocambolesques.

Ce livre, parfois déroutant, poétique, métaphorique et drôle est, comme écrit sur la 4ème de couverture « la comédie de notre vie cache une histoire sacrée : ce roman part à sa recherche »

IMPRESSION DE Christian Vds

Publicités

Madame Pylinska et le secret de Chopin de Eric-Emmanuel Schmitt

Magnifique roman pour les amateurs de piano et particulièrement ceux qui aiment la musique de Chopin.

J’ai adoré ce « conte musical » rempli de charme et de drôleries !

La professeure de piano est une « originale » et m’a bien fait rire !

A savourer comme une praline !

L’auteur est fasciné par la musique de Chopin et cherche à comprendre son mystère. Il contacte donc une professeure de piano .Cette Polonaise a de surprenantes façons d’expliquer le génie de Chopin et chaque leçon devient un apprentissage de la vie et de l’amour. Pour percer le secret de Chopin, il faut savoir écouter la voix qui vient de soi…

IMPRESSION DE Chantal Denis

“New York vertigo de Patrick Declerck

Un "récit de voyage", ou plutôt une sorte de pélérinage, de retour aux sources, de Patrick Declerck, écrivain belge "international" habitant Paris, ayant fait une partie de ses études à New York.
Un témoignage comme un coup de poing, un coup de pied dans la fourmilière, un coup de gueule visant les bons apôtres de tous bords, les préchi-précheurs de toutes obédiences, les fous de Dieu(s) qui se sont lancés le 11 septembre à l’assaut des tours qu’on a reconstruites plus hautes encore… jusqu’où culminera la folie humaine?
"…s’il est, …radicalement impossible de sauver l’humanité délirante, on peut tout au moins profiter du spectacle qu’elle donne et s’en gaver de comique"
Et notre auteur anthropologue et psychanalyste ne s’en prive pas, son ricanement faisant écho au spectacle navrant d’une famille palestinienne tout sourires devant les vestiges du drame alors que des proches des victimes se recueillent.
Le portrait de Trump quant à lui, vaut le détour et n’inspire pas non plus un optimisme délirant !
"C’est Disney, maintenant", là où il espérait glaner des souvenirs de jeunesse même si la visite d’Ellis Island demeure toujours aussi émouvante comme leurre de la capacité d’accueil d’un pays prétendant ouvrir généreusement ses bras aux candidats à l’immigration.
120 pages denses, grinçantes, criantes de lucidité et d’un humour souvent féroce mais furieusement interpelant !
Impression de Danielle De Neve